graf + rouault architectes

+
La Mansarde du Pianiste
La Mansarde du Pianiste
retour aux réalisations et concours

La mansarde du Pianiste

Programme : surélévation d’une maison familiale

Adresse : Chemin des Vignes, Renens, Vaud

Maître de l’ouvrage : privé

Réalisation : 2011-2012

Surface brute habitable : 160 m2

Photographies : Remy Gindroz

Prix : mention au prix LIGNUM 2012

Bibliographie : revue Hochparterre n° 10/2012 prix LIGNUM 2012 _
TF1 vidéo 2012 _
24 immobilier "astuces d’architectes" 21 août 2013 _
revue Tracés n° 17/04 septembre 2013 _
Matin Dimanche 01 mars 2015 _
Lignum n° 13 mars 2016 _
A voir Architecture Romande Petit Guide 2015 – 2016

Le maître de l’ouvrage, un pianiste, habitait une modeste maison des années 70 au milieu d’un quartier résidentiel dans la banlieue lausannoise. Voyant ses enfants grandir, il désirait leur laisser le rez-de-chaussée, alors seul niveau véritablement habitable de la maison, et aller occuper les combles avec sa femme et son piano.

Les combles froids existants ne disposaient pas d’une hauteur suffisante pour être habitables. La toiture d’origine fut alors démontée et un solivage disposé sur la dalle existante des combles. Ce plancher déborde plus ou moins de la façade par endroit, reprenant les valeurs d’usage des anciens avant-toits en protégeant certaines zones comme l’entrée au Nord, les fenêtres les plus exposées au Sud ou encore la petite terrasse Ouest. Cette nouvelle dalle bois couvre la surface maximale autorisée par la réglementation en vigueur, optimisant ainsi le coefficient d’occupation du sol (COS) de la parcelle.

Mansarde du Pianiste : Avant
Mansarde du Pianiste : Avant

Reprenant le périmètre de cette étrange forme, une ossature bois surmontée d’une charpente fut érigée, définissant ainsi un comble brisé abritant un volume habitable, une « mansarde » comme on dit en architecture classique.

Le choix du bois comme matériau structurel fut rapidement pris en raison de ses performances statiques relatives à son poids spécifique et également en raison de sa rapidité de mise en oeuvre.

Au centre de gravité du plan se croisent une longue panne faîtière et une paroi qui découpe transversalement le plan en deux espaces, un pour la nuit et un pour le jour. Ce point, superposé au mur porteur du rez-de-chaussée, assure, avec les façades, l’essentiel de la continuité des descentes de charge.

Conformément à l’utilisation différenciée des sous-espaces, des percements cadrent le paysage environnant à hauteurs variables, formant ainsi une galerie de tableaux.

Les faces intérieures du volume sont recouvertes de panneaux en OSB laissés bruts qui font office de contreventement et de parement intérieur, le sol est recouvert d’un linoleum alors que le plaquage extérieur est exécuté en ferblanterie en acier inoxydable étamé.

La Mansarde du Pianiste
La Mansarde du Pianiste

Planches du projet

Axonometrie

Plan du rez-de-chaussée

Plan des combles

Coupe transversale