graf + rouault architectes

+
null
null
retour aux réalisations et concours

Le Temple St-Théodule

Programme: : restauration du temple St-Théodule

Adresse: : place du Temple, La Tour-de-Peilz, Vaud

Maître de l'ouvrage: : Ville de La Tour-de-Peilz

Réalisation: : 2017

Photographies: : Crisis Visuals, Lausanne

Histoire

La construction du temple St-Théodule semble remonter au début du XIVe siècle. Sa particularité est d’être adossé au mur d’enceinte de la ville. Son clocher est du reste une surélévation de la porte nord-est de l’enceinte. De cette époque, il subsiste le clocher, le choeur et les murs.

Le temple est entièrement transformé à la fin du XVIIIe siècle. La démolition partielle du mur d’enceinte isole l’église, en lui donnant son caractère monumental actuel. Les murs sont percés de grandes baies. La toiture est entièrement reconstruite, s’appuyant à l’intérieur de la nef sur un dispositif de colonnes et de galeries, affirmant son caractère protestant.

Une importante restauration est effectuée en 1961, qui voit notamment la démolition de la première travée de galerie et la modification des baies, munies de vitraux. La baie axiale du choeur est remplacée par la baie néogothique actuelle. Les enduits et décors des XIXe et XXe siècles sont supprimés.

vue est après travaux
vue est après travaux

La restauration de 2017

Motivée par la dégradation générale du bâtiment et l’obsolescence de ses installations techniques, le projet de restauration devait répondre à des impératifs divers. L’enjeu majeur était de donner plus de cohérence architecturale au temple, en corrigeant les ambigüités du chantier de 1961, notamment pour son image extérieure. D’autre part, le budget du maître de l’ouvrage et le temps à disposition étaient limités.

A l’extérieur, un travail de conservation, de restauration partielle et de complément des enduits a été effectué. Un badigeon de chaux unifie les surfaces pour redonner une unité monumentale au temple. La charpente a été réparée et localement consolidée. Le sol des combles a été isolé. La couverture de tuiles et les ferblanteries ont été renouvelées.

null
null
null
null

A l’intérieur, les surfaces de parois et plafonds ont été rafraîchies. Un lissage minéral a été appliqué sur les crépis synthétiques de 1961, toujours dans une recherche d’unité. Les charpentes, cordons et balustres des galeries ont retrouvé une teinte gris molasse. Des décors de faux-cadres ont été créés pour donner plus de présence aux grandes baies. Les sols existants ont été conservés et localement réparés. Les menuiseries intérieures de 1961, bancs et sas d’entrée, ont été gommés et teintés, en cherchant à s’approcher des éléments du XVIIIe siècle. Quelques améliorations ont été apportées aux escaliers de galerie. Les vitraux ont été nettoyés et restaurés. Enfin, la technique d’église, le clocher, le chauffage, la sonorisation et la lustrerie ont été renouvelés.

Les travaux de restauration se sont achevés en octobre 2017, permettant de marquer ainsi le 500e anniversaire de la Réforme.

null
null
null
null
null
null