graf + rouault architectes

+
null
null
retour aux réalisations et concours

La Villa locative du Treyblanc

Programme : transformation d’un appartement

Adresse : Avenue Juste-Olivier 18 bis, Lausanne

Maître de l’ouvrage : privé

Réalisation : 2018 - 2019

Surface nette habitable : 160 m2

Photographies : Gabrielle Besenval

Historique

La Villa du Treyblanc est édifiée en 1927-1928 par les architectes Alphonse Laverrière et Charles Thévenaz. Le bâtiment, possédant une note 2 au recensement architectural, est décrit comme suit par Bruno Marchand dans son « Architecture du canton de Vaud: 1920-1975 » :

« A. Laverrière et Ch. Thévenaz, possédant deux parcelles contiguës, s’accordent sur un même programme pour l’édification de ces « maisons jumelles des architectes » de trois niveaux disposés sur un socle qui rattrape la pente. Au rez-de-chaussée, on trouve les ateliers des architectes et des petits logements d’appoint; aux étages, les appartements accessibles par des cages d’escaliers en façade et distribués par un hall central qui se prolonge par un salon généreux. Le langage architectural, très élégant, basé sur une composition symétrique, des fenêtres haute alignées, des bandeaux horizontaux et une corniche aux moulures fines en léger débord, présente des similitudes avec l’architecture de Josef Hoffman. »

Situation

L’appartement concerné est situé au rez-de-chaussée de l’immeuble dans la partie ouest de la construction. Sa configuration, datant de 2004, est le résultat d’une série de malheureuses démolitions et de reconfiguration maladroites des espaces afin de transformer l’atelier d’origine de l’architecte Ch. Thévenaz en habitation.

Description du projet

L’analyse des différents documents récoltés ont permis d’appréhender le bâtiment et son évolution, permettant ainsi d’élaborer un projet qui réponde tant au programme envisagé par le maître de l’ouvrage qu’aux impératifs de conservation du patrimoine.

Le projet ne s’appuie pas « typologiquement » sur un état antérieur dans la mesure où cet espace n’a jamais été un logement mais l’addition d’un atelier d’architecture et d’un petit appartement de fonction. Néanmoins, un concept cohérent et adapté à l’usage est recherché. Ce concept tient compte de la valeur intrinsèque de la Villa du Treyblanc. Le projet est abordé dans un esprit de conservation et de mise en valeur des éléments principaux encore présents. Une attention particulière est portée à la lisibilité du plan :

Le projet reconnaît le hall d’entrée comme l’élément d’articulation et de distribution du plan. Sa position centrale est remise en valeur par la réouverture de la porte d’entrée d’origine de l’atelier.

L’accès aux deux chambres en suite se fait depuis cet espace de référence. Les salles de bain des chambres se ré-approprient les petites fenêtres qui éclairaient déjà des salles d’eau initialement.

Dans l’axe du hall d’entrée, via un agencement de qualité et d’origine, probablement produit par la menuiserie Held de Montreux, l’on pénètre dans l’espace majeur du plan qui sera naturellement dévolu à l’espace commun du séjour. De cette pièce, on accède en enfilade à l’Ouest à la bibliothèque et à l’Est à la cuisine / salle à manger.

Ces trois espaces sont eux aussi naturellement en relation avec la terrasse Sud. Le passage à l’Ouest est assuré par la dépose de deux panneaux de portes qui encadrent symétriquement la cheminée d’origine. Celui à l’Est est obtenu par une découpe de la paroi en maintenant une retombée suffisante pour conserver les moulures et la proportion des espaces.

 

Plan de l'appartement du rez-de-chaussée transformé.
Plan de l'appartement du rez-de-chaussée transformé.
Entrée du Juste-Olivier 18b des architectes Alphonse Laverrière et Charles Thévenaz.
Entrée du Juste-Olivier 18b des architectes Alphonse Laverrière et Charles Thévenaz.
Le hall d’entrée comme élément d’articulation et de distribution du plan.
Le hall d’entrée comme élément d’articulation et de distribution du plan.
L'espace central du séjour, ancien bureau de l'architecte Charles Thévenaz
L'espace central du séjour, ancien bureau de l'architecte Charles Thévenaz
Du séjour central, on accède à l'ouest à un second salon littéralement à travers une blibliothèque.
Du séjour central, on accède à l'ouest à un second salon littéralement à travers une blibliothèque.
A l'est, du séjour, en enfilade, l'espace de la salle à manger.
A l'est, du séjour, en enfilade, l'espace de la salle à manger.
... et de la cuisine.
... et de la cuisine.
La chambre à coucher principale...
La chambre à coucher principale...
... et sa paroi dressing.
... et sa paroi dressing.