graf + rouault architectes

+
Aigle Main
Aigle Main
retour aux réalisations et concours

Le château d'Aigle

Programme : conservation-restauration du château

Maître de l’ouvrage  : Commune d’Aigle

Réalisation : 2002-2008

Photographies : graf + rouault architectes

Bibliographie : Revue domotech, n° 7 - 2008
Ouvrage collectif, "Château d’Aigle - 800 ans d’histoire", Cabedita - 2009
Revue AS, n° 182 - 2011 

Construit par les savoyards au XIIe siècle, le château d’Aigle est incendié par le Bernois en 1475 lors des guerres de Bourgognes. Il est reconstruit dès la fin du XVe siècle pour servir de résidence au gouverneur bernois. Tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles, il est plusieurs fois transformé pour améliorer le confort des résidents. Après la révolution vaudoise, il est racheté par la Commune d’Aigle en 1804, et sert d’hospice, d’archive, de tribunal et de prison jusqu’en 1972. Dès cette date, une campagne de restauration est lancée, animée par l’Association pour le Château d’Aigle. Ces travaux s’étalent jusqu’au début des années 90, et voient la création du Musée vaudois de la vigne et du vin dans le château.

Construit par les savoyards au XIIe siècle, le château d’Aigle est incendié par le Bernois en 1475 lors des guerres de Bourgognes. Il est reconstruit dès la fin du XVe siècle pour servir de résidence au gouverneur bernois. Tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles, il est plusieurs fois transformé pour améliorer le confort des résidents. Après la révolution vaudoise, il est racheté par la Commune d’Aigle en 1804, et sert d’hospice, d’archive, de tribunal et de prison jusqu’en 1972. Dès cette date, une campagne de restauration est lancée, animée par l’Association pour le Château d’Aigle. Ces travaux s’étalent jusqu’au début des années 90, et voient la création du Musée vaudois de la vigne et du vin dans le château.

Aigle Avant 1
Aigle Avant 1

Les études générales 
Un constat systématique de l’état du château a été réalisé de manière pluridisciplinaire en 2000. Cette étude a permis d’établir une cartographie synthétique des dégradations et de fixer un ordre de priorité pour les interventions. Des études générales ont été intégrées à la nouvelle campagne de restauration. Un complément des dépouillements d’archives, associé à de nouvelles analyses dans le château, ont permis une meilleure connaissance de l’histoire du monument. Des mesures climatiques ont été effectuées en liaison avec les travaux de restauration des salles. Un audit des installations techniques a permis de faire le point sur la sécurité et de réaliser les compléments nécessaires. Ces études générales ont été menées de manière pluridisciplinaire.

Aigle 2 A
Aigle 2 A
Aigle 3 A
Aigle 3 A

Les chantiers 
La nouvelle campagne de restauration s’est échelonnée sur 6 ans, pour des raisons de planification budgétaire. Elle a été découpée en plusieurs étapes, comprenant un certain nombre de chantiers ponctuels. Les chantiers intérieurs les plus handicapants pour l’exploitation du château ont été regroupés et réalisés durant une période de fermeture de l’édifice entre 2006 et 2007. Les autres chantiers ont été menés avec le château ouvert au public.

Aigle A4
Aigle A4

Construit par les savoyards au XIIe siècle, le château d’Aigle est incendié par le Bernois en 1475 lors des guerres de Bourgognes. Il est reconstruit dès la fin du XVe siècle pour servir de résidence au gouverneur bernois. Tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles, il est plusieurs fois transformé pour améliorer le confort des résidents. Après la révolution vaudoise, il est racheté par la Commune d’Aigle en 1804, et sert d’hospice, d’archive, de tribunal et de prison jusqu’en 1972. Dès cette date, une campagne de restauration est lancée, animée par l’Association pour le Château d’Aigle. Ces travaux s’étalent jusqu’au début des années 90, et voient la création du Musée vaudois de la vigne et du vin dans le château.

Les études générales 
Un constat systématique de l’état du château a été réalisé de manière pluridisciplinaire en 2000. Cette étude a permis d’établir une cartographie synthétique des dégradations et de fixer un ordre de priorité pour les interventions. Des études générales ont été intégrées à la nouvelle campagne de restauration. Un complément des dépouillements d’archives, associé à de nouvelles analyses dans le château, ont permis une meilleure connaissance de l’histoire du monument. Des mesures climatiques ont été effectuées en liaison avec les travaux de restauration des salles. Un audit des installations techniques a permis de faire le point sur la sécurité et de réaliser les compléments nécessaires. Ces études générales ont été menées de manière pluridisciplinaire.

Les chantiers 
La nouvelle campagne de restauration s’est échelonnée sur 6 ans, pour des raisons de planification budgétaire. Elle a été découpée en plusieurs étapes, comprenant un certain nombre de chantiers ponctuels. Les chantiers intérieurs les plus handicapants pour l’exploitation du château ont été regroupés et réalisés durant une période de fermeture de l’édifice entre 2006 et 2007. Les autres chantiers ont été menés avec le château ouvert au public.